• Avis Global : A Werewolf Boy

     

    A WEREWOLF BOY

    2012│Corée│125 min.

     


     

     « Si tu mûris, tu pourras ressentir ce que tu n'as jamais ressenti auparavant. En savoir plus est bien, mais ça rend lâche aussi. Tu n'auras qu'une chance dans ta vie. A ce moment-là, ne la gâche pas. »

     

    Suite à un étrange appel téléphonique, une vieille femme, nommée Kim Suni et vivant aux États Unis, se rend dans le chalet de son enfance en Corée du Sud. Elle se remémore sa tendre enfance et sa rencontre avec un jeune homme très étrange. Sa famille a en effet accueilli celui-ci en pensant que c'était un orphelin. Ils le prénomment Cheol Su mais il ne sait ni parler, ni lire, ni écrire, ni même manger correctement. Tout d'abord sceptique et ne voulant pas de lui chez eux, Kim Suni l'accepte finalement et essaye de lui apprendre à vivre normalement.

    Mais comment va évoluer leur relation ? Cheol Su est-il vraiment un orphelin ?

     


      

                  Song Jung Ki • Cheol Su                        → Nice Guy • The Descendants of the Sun • Penny Pinchers                                                Park Bo Young • Kim Suni, jeune          → Oh My Ghost • The Silenced • Hot Young Blood • Don't Click                                        Jang Yeong Nam • Mère de Suni           → Friend 2 • The Neightbor • Glamorous Temptation                                                            Yu Yeon Seok • Ji Tae                              → Gu Family Book • Warm and Cozy • Reply 1994 • Horror Stories                                  Kim Hyang Gi • Sung Ja s   '' i         ' '''     → The Queen's Classroom • Thread of Lies

      


     

    Les spoilers sont entre crochés (surlignez-les pour les lire), lisez donc sans craintes.

    J'ai eu l'occasion aujourd'hui de voir un film magnifique. Tous disaient de A Werewolf Boy qu'il était un film bouleversant. Après avoir eu quelques doutes et deux heures de visionnement, je peux dire que le générique de fin m'aura laissée bouleversée.

     

    La réalisation du film est telle que je les aime : belle et apportant son lot d'émotions. L'histoire est profonde et j'aime énormément le fait que le scénario ne se déroule pas dans le présent. Le tout sonnait vraiment juste et rien ne m'a semblé de trop alors que le fantastique n'est pas vraiment placé dans mes genres favoris. Son succès est tout bonnement mérité puisqu'en plus de la performance parfaite des acteurs, divers messages sont transmis avec pour principal sujet la découverte d'autrui.

     

    Bien que sa transformation en loup-garou ne m'aura pas énormément convaincu, je n'ai aucun doute sur le fait que l'acteur Jung Ki (qui est d'ailleurs un de mes coups de cœur que j'ai toujours hâte de retrouver à l'écran) possède un talent fou : son personnage est différent et assez hors du commun et il se doit de nous faire ressentir tout cela accompagné d'un grand nombre d'émotions et de sentiments sans aucune parole, avec de simples grognements. On est alors émerveillé par son personnage mais également par son talent. Il joue en effet le personnage sur lequel le film repose essentiellement. A la fois sauvage et doux, la justesse de son personnage aura vite réussit à me conquérir tout comme son évolution et sa découverte du monde. Quant à Park Bo Young, je n'avais à l'époque jamais eu l'occasion de la voir où que ce soit et pourtant, j'ai immédiatement su qu'elle serait une très bonne actrice. On peut dire qu'elle a su mener son personnage brillamment nous livrant une Suni remplie de détresse et d'amour à donner.

     

    J'avais, comme je l'ai dit un peu plus haut, émis un petit doute pendant mon visionnement quant au fait que beaucoup de monde parlait de lui comme d'un incontournable bouleversant et qu'il était resté un moment au box-office. Mais le dernier quart de l'histoire m'a fait comprendre à quel point j'avais pu être plongé dans cette histoire et à quel point je pouvais avoir le cœur brisé. Ces dernières scènes qui s'enfilent m'auront définitivement coupées le souffle. [Lorsque Cheol Su décide de s'enfuir dans la forêt avec Su Ni et qu'il finit par lui adresser ses premiers mots alors qu'elle essaie de le protéger en le repoussant : je ne peux décrire le grand vide que j'ai pu ressentir. J'étais partagée entre le fait qu'il devait s'enfuir mais que lui et Su Ni était destinés comme on nous l'a expliqué dans les scènes précédentes, et qu'ils ne devaient pas se séparer. Puis lorsque les dernières scènes arrivent et que l'on est enfin éclairé sur le contenu de la lettre laissée, j'ai eu le cœur brisé car elle n'était pas revenu alors que le fait qu'il allait l'attendre était indiscutable. Ils se retrouvent finalement et il lui lit le livre qu'il attend depuis plus de 40 ans de lui lire mais elle part, en ne vendant pas la maison dont elle a hérité. Certes, oui ils se sont revus mais on est replongé dans le doute car elle finit par partir le lendemain ce qui est vraiment perturbant.] Le générique de fin m'a laissé en plus de ça complètement figée car on se retrouve plongé encore une fois 40 ans plus tôt en l'espace d'une courte scène grâce à une bande-son et une simple action qui signifient beaucoup dans ce film. A voir au moins une fois, clairement et ceux les quelques erreurs que l'on peut y trouver !

     

     

     


     

    - FAN MV -

    VIDÉO CONTENANT DES SCÈNES DU DRAMA (RISQUE DE SPOIL) → cliquez sur l'image pour y accéder. 

    Avis Global : A Werewolf Boy 

     

    - OST -

    cliquez sur l'image pour y accéder.

    Avis Global : A Werewolf Boy

     

     


    1 commentaire
  • Journal de visionnement de Septembre / Octrobre 2016

     

    Moi qui pensait ne pas tenir le cours en ces deux mois de reprises de cours, je suis assez fière : des dramas se terminent, d'autres qui n'attendait que moi commencent et j'ai même eu l'occasion de regarder un petit film Japonais. Un beau nombre de drama 2016 qui m'aideront à enrichir mon bilan de fin d'année qui approche !

     


     

     

    THE K2 

    Journal de visionnement de Septembre / Octrobre 2016

    8 ÉPISODES VUS DONT 8 CES DEUX MOIS-CI

    Tout d'abord sceptique vis-à-vis de YoonA et des nombreux commentaires lus sur les réseaux sociaux, j'ai mis un peu plus de temps que d'autres à me lancer. Au final, j'ai bien fait : les deux premiers épisodes n'avait pas vraiment réussis à me convaincre mais depuis, j'arrive à constater une bonne amélioration à chaque nouvel épisode que je me fais une joie de démarrer chaque fois. Cela faisait d'ailleurs longtemps que je n'avais pas trouvé un drama ne me faisant pas regarder ma montre au moins une fois par épisode. Je tenais tout de même à préciser que mon mal par rapport à YoonA est hélas présent en espérant qu'il m'améliorera. En tout cas, le quatuor représenté sur l'affiche fait tout de même du bon boulot jusqu'à maintenant.

     

     

     

     

    A GIRL & THREE SWEETHEARTS

    Journal de visionnement de Septembre / Octrobre 2016

    7 ÉPISODES VUS DONT 5 CES DEUX MOIS-CI

    J'en avais besoin, de ce petit air de fraîcheur que m'a fait ressentir ce drama dès les premiers épisodes. J'en attendais vraiment énormément du duo Kento x Mirei en sachant que lors de mon visionnage de Heroine Disqualied ( ou ils sont tout deux leads également ) j'avais été énormément déçue, ce que l'on ne peux pas forcément reprocher aux acteurs parce qu'au final les prestations donnés lors des live actions sont strictement inférieurs que celles données lors des dramas : A Girl & Three Sweethearts le montre bien. L'ambiance est légère et le j'aime le fait que ce drama prend place près de la mer, ça nous change ! La cohabitation est très réussi et les relations entre colocataires aussi. Quand je pense que je vais bientôt devoir m'en séparer..

     

     

     

     

    MOONLIGHT DRAWN BY CLOUDS

    Journal de visionnement de Septembre / Octrobre 2016

     11 ÉPISODES VUS DONT 5 CES DEUX MOIS-CI  

     J'admets que dans ce drama, c'est bien Park Bo Gum qui aura sur retenir le plus mon attention. Pourtant assez connu depuis ces quelques récents rôles, ce fut la première fois que j'en entendais parlé et je suis sous le charme. J'aime sa façon de jouer qui n'est pas extraordinaire non plus mais qui réussi tout de même à le faire rayonner. Du côté de Yu Jung, j'aime bien son personnage et sa façon de jouer mais au final en prenant du recul, l'effet ne serait pas le même sans Bo Gum. J'aime ce côté un peu décalé du drama qui au final dérive sur une histoire un peu plus construite, qui ne me déplaît absolument pas. Par contre, à l'inverse de beaucoup j'ai mis plusieurs épisodes avant de commencer à rentrer dedans et avec un peu de mal je l'avoue.

     

     

     

     

    CLOSE RANGE LOVE

    Journal de visionnement de Septembre / Octrobre 2016

     

    TERMINÉ

    Comme 99% des live actions Japonais, Close Range Love se devait d'être chiant mais.. j'ai tout de même survécu et faut avouer que je suis satisfaite ( juste satisfaite ne nous emballons pas ) en prenant en compte le fait que le précédent film que j'avais regardé, Orange, avait un potentiel de fou et qu'il a finit en gros caca. Rien ne brille vraiment, n'arrive à se démarquer et au final j'ai l'impression que les scénaristes n'ont même pas réussi la tâche d'adapter un minimum correctement le manga.

     

     

     

     

    BLACK PRINCE AND WHITE PRINCE

    Journal de visionnement de Septembre / Octrobre 2016

    TERMINÉ

    J'avais envie de revoir Nana quelques années après Close Range Love et je venais d'achever les deux premiers tomes du manga et mon dieu, je ne pensais pas que l'on pouvait nous servir, alors qu'on parle tout de même du Japon, un personnage aussi taré.. dans un live action : zéro crédibilité. Pour le reste c'est pas franchement bon non plus.

     

     

     

    HIGH SOCIETY

    Journal de visionnement de Septembre / Octrobre 2016

    TERMINÉ 

    Sans grand intérêt particulier, autant l’effacer immédiatement de vos listes car dedans, rien n'est valable entre les personnage ne possédant presque pas voir pas du tout de cerveau et se croyant dans le monde des bisounours tout le long, les nombreuses scènes sur les conflits de famille et les semblant de scénario à peu près construit qui au final tombe absolument à l'eau. Aurais-je oublier de vous parler des jeu d'acteurs absolument pas intéressant ?

     

     

     

     

    MOON LOVERS

    Journal de visionnement de Septembre / Octrobre 2016

     15 ÉPISODES VUS DONT 13 CES DEUX MOIS-CI  

    J'ai bien aimé Moon Lovers dès le début mais je ne pensais pas pouvoir plus l'aimer. Souvent les adaptations ne se révèlent pas tellement si intéressantes que ça et souvenons-nous de The Heirs et ses nombreux acteurs charismatiques et célèbres au plus haut point en Corée.. Pourtant ici je ne pourrais vous citer une seule chose que je n'ai pas aimé puisque tout aura réussi à me plaire ( j'suis pas vraiment fan de Jun Ki, joesonghabnida ) même si c'est à différentes échelles. Je ne peux pas parler de coup de cœur mais c'est un drama plutôt réussi et j'apprécie assez comment l'intrigue est menée.

     

     


    5 commentaires
  •  

    De retour pour un second TFDA ! Je me lance aujourd'hui dans ce classement drama venant d'un concept établi par Angel dont le but est de pouvoir partager ses préférences entre dramavores. Cet article sera mis à jour le plus souvent possible afin qu'il ne finisse pas par prendre la poussière.

     

    CES DRAMAS CULTES QUE VOUS N'AVEZ TOUJOURS PAS VU

     

    TOP DRAMAS ADDICT  #6

     

    1. EMPRESS KI  Selon moi, Empress Ki est rapidement devenu un culte dans son genre, malgré le fait qu'il soit assez récent, et ça alors que les dramas historiques ne sont pas vraiment les plus apprécié mais également malgré le grand nombres d'épisodes qui aurait pu en repousser plus d'un. Ma hâte de le regarder est vraiment énorme. J'aime beaucoup le thème d'ascension et le fait que l'histoire exploite ses nombreux épisodes en retraçant un grand nombre d'années m'intrigue vraiment. J'avoue aussi qu'au niveau du triangle amoureux, je suis un peu perdue ce qui me pousse encore plus à aller découvrir tout ça.

     

     

     

     

    TOP DRAMAS ADDICT  #6

     

    2. BRIDAL MASK  Il ne faisait parti de aucunes de mes listes mais penchait beaucoup du coté des « à ne pas voir ». Que ça soit l'intrigue, les acteurs, l'époque ou je ne sais quel autre élément : rien ne m’intéressait particulièrement en Bridal Mask. Puis, j'ai découvert Heartless City et j'en suis tombée raide dingue et suite à cet amour, énormément de personnes m'ont conseillé Bridal Mask, tellement, qu'il fait désormais parti de ces dramas que je dois voir impérativement alors que je n'ai pas tenté de faire plus de recherches sur lui. Je me suis tout de même permise, suite à ce top, d'aller voir une ou deux videos MV sur Youtube et je sens que ça s'annonce bien (malgré le fait d'avoir quelques craintes au niveau de la longueur). Aussi, je suis assez curieuse au sujet de la romance qui risque de plus m'intéresser que prévu.

     

     

     

     

    TOP DRAMAS ADDICT  #6

     

    3. MARS  N'ayant pas l'air aussi bon que les autres, ce drama m’interpelle vraiment de part son côté psychologique que beaucoup lui trouve puis j'admets que niveau dramas cultes, on est bien mieux fournit du côté Taïwanais et Japonais que du niveau Coréens ou les récents dramas sont toujours bien plus intéressants que les anciens.

     

     

     

     

    TOP DRAMAS ADDICT  #6

     

     

    4. REPLY 1997  La série de dramas Reply est vraiment devenue culte dans l'univers des K-Dramas, avec une équipe d'acteurs chaque fois bien choisi ainsi que des histoires bien charmantes, c'est surtout le côté années 90 qui m’interpelle. Votre chère Dramavore, du haut de ses seize ans, est en effet férue des vieilles musiques, vieux films, vieux livres ect. et se plonger dans les années 90 en Corée au travers d'un drama me paraît une chouette idée. Bien qu'en ayant le choix entre trois de ces dramas, n'arrivant pas à choisir, je me penche vers le tout premier m'impatientant de pouvoir retrouver Hoya, In Guk ainsi qu'Eunji.

     

     

     

     

    TOP DRAMAS ADDICT  #6

     

    5. BUZZER BEAT  Buzzer Beat avant de me ramener directement au terme drama comme il le devrait me fait tout d'abord penser à Kitagawa Keiko et au fait que l'histoire vienne d'un manga. Malgré les histoires surfaites, l'hystérie que beaucoup de personnages possèdent la plupart des cas ainsi que le peu de construction que possède ce genre de dramas Japonais, j'aime toujours énormément me lancer dans des dramas Japonais que je l'espère ne seront pas prise de tête.

     

     

     

     

    TOP DRAMAS ADDICT  #6

     

    6. DEVIL BESIDE YOU  Un peu d'histoires cliché avec un bad boy ne fait parfois pas de mal et j'avoue être énormément curieuse sur ce qu'un drama Taïwanais puisse m'offrir de ce côté puis.. pour être un drama culte, Devil Beside You en est bien un ! 

     

     

     

     

    TOP DRAMAS ADDICT  #6

     

    7. FULL HOUSE  Même si j'admets adorer les histoires sur la colocation, Full House, pourtant tant populaire, n'aura jamais réussi à susciter vraiment mon intérêt mais.. Full House, c'est Full House. Il a obligatoirement le droit à une place dans ce classement, même si celle si est la dernière.

     

     


    15 commentaires
  • Journal de visionnement de l'été 2016 

     

    Alerte lecture ! Après un peu plus d'un an sans avoir posté ce genre d'article que j'ai pourtant tellement, autant vous en sortir un bien complet (14 dramas tout de même) avec je l'avoue pas mal de dramas 2016, de quoi aider les dramavores indécis par rapport à ceux-ci.

     


     

     

    ORANGE

    Journal de visionnement de l'été 2016 

    TERMINÉ

    Tant de déception dans cette adaptation d'un manga pourtant si agréable à lire. Moi qui suis pourtant du type bon spectateur, je n'ai pu me cacher mon ennui : ennui devant ces deux personnages principaux et de leur lien, ennui devant l'histoire qui pourtant sortait bien du lot dans la version manga, ennui devant des scènes mal exploitées alors que plus de 130 minutes sont consacrés à ce film. Pour l'une des premières fois du côté de dramaland, je peux enfin le dire : passez votre chemin.

    Avis Global

     

     

     

    HEARTLESS CITY

    Journal de visionnement de l'été 2016

    REVISONNEMENT TERMINÉ

    C'est irrévocable, le tant apprécié Fils du Docteur me manquait énormément et sa jolie histoire avec Soo Min ainsi que sa vengeance assez périlleuse aussi. C'est dingue à quel point, avec ce drama, j'en comprends toujours plus à chaque visionnement, ne serais-ce que de simples détails qui prennent dans ce genre de drama toute leur importance. J'ai tant adoré retrouver Si Hyun et Ji Sook, ces deux héros que beaucoup ont du mal à faire de l'ombre mais également les dessous de cette ville, cruelle à en frissonner.

    Avis Global

     

     

     

    THE HEIRS

    Journal de visionnement de l'été 2016

    REVISONNEMENT TERMINÉ

    Beaucoup se souviennent de  The Heirs pour son OST un peu trash et pour sa vision de l'amour un peu cliché  : Love is the moment. Love is the feeling. Love is the pain. Pourtant, j'ai aimé. J'ai aimé poursuivre pour la seconde fois (pourquoi cette seconde fois d'ailleurs ?) un couple principal absolument pas réussi (ah nan, c'est vrai, ça m'a fait plus chier qu'autre choses). Disons juste que j'ai aimé regarder ce drama.. avec ses nombreux défauts le rendant addictif pour je ne sais quelle raison.

    Avis Global

     

     

     

    TO BE CONTINUED

    Journal de visionnement de l'été 2016

     

    TERMINÉ

    Alors que souvent les dramas courts nous offrent une histoire simplette que l'on apprécie regarder, du côté de To Be Continued les mots me manquent, sincèrement. Parce que les performances artistiques du groupe ASTRO sont vraiment bonnes, ce qui est essentiel lorsque l'on cherche à promouvoir un groupe avec à un mini-drama musical, je ne comprends pas comment les scénaristes ont pu réussir à écrire un drama si simplet et ennuyant à un point ou certaines personnes ont réussi à zapper la moitié des épisodes qui ne durent pourtant que dix minutes chacun.

    Impressions d'ensemble

     

     

     

    DESCENDANTS OF THE SUN 

    Journal de visionnement de l'été 2016

    12 ÉPISODES VUS DONT 12 CES DEUX MOIS-CI

    J'aime énormément Descendants of the Sun et pour le moment c'est irrévocable. En regardant ce drama, j'ai l'impression de me libérer des habitudes de Dramaland, d'une certaine manière, avec les nombreuses scènes ne se déroulant pas en Corée même si j'avoue préférer celles en Corée qui deviennent donc vraiment essentielles pour moi. Beaucoup ne l'ont pas trouvé à la hauteur, en attendant toujours énormément, de part les audiences, acteurs mais également promesses faites. En tant que bon public mais également en tant que dramavore ne voulant absolument pas se mettre des attentes sur certains dramas plus que d'autres (chaque drama démarre au même niveau dans ma tête, peu importe les commentaires faits), Descendants of the Sun me plaît vraiment énormément. A la fois j'y retrouve du changement et à la fois j'y retrouve beaucoup d'éléments communs à Dramaland mais que voulez-vous, votre cher Dramavore est en effet accro aux romances de ce genre mais surtout de son Jung Ki oppa, arf.

     

     

     

    UNCONTROLLABLY FOND

    Journal de visionnement de l'été 2016

    11 ÉPISODES VUS DONT 11 CES DEUX MOIS-CI

    Plus on avance dans ce drama et plus l'ennui s'immisce. Alors que les choses devraient devenir de plus en plus intéressantes, on se demande si elles ont réellement lieu d'être. J'aime tout particulièrement les romances qui prennent de la place dans les dramas mais ici, ça bloque. Bien que j'apprécie les deux personnages, le jeu d'acteur est limité et j'ai d'ailleurs bien peur que Woo Bin ne m'émerveillera que dans des films. Je suis également déçu des deux seconds leads : Pourquoi leur donner un rôle de lead pour apparaître trois fois dans chaque épisode ? Donnez-nous du concret et de l'alchimie !

     

     

     

    DOCTORS

    Journal de visionnement de l'été 2016 

    10 ÉPISODES VUS DONT 10 CES DEUX MOIS-CI

    Je ne m'attendais pas à aimer particulièrement et pourtant, suivre toute cette équipe de docteur me plaît toujours plus. En ayant tout d'abord du mal avec la romance, pas en raison de la différence d'age mais plus en raison des autres rôles masculin qui me plaisaient plus avec Shin Hye, le plaisir de voir le couple de ce drama prend part en moi : l'alchimie est bien présente. Les histoires de fond au niveau professionnel sont vraiment des éléments qui me plaisent beaucoup également alors que je ne suis pas particulièrement fan de ce côté médical dans certains autres dramas.

    Mes premières impressions

     

     

     

    W : TWO WORLDS 

    Journal de visionnement de l'été 2016

    9 ÉPISODES VUS DONT 9 CES DEUX MOIS-CI

    Ce drama est fou.. nous éblouis. Faisant toujours plus, parfois trop, les scénaristes font un choix assez risqué puisque ce drama, de base, c'était révélé être un petit bijoux et, malgré des choix de plus en plus risqués, j'aime toujours autant car il y aura toujours énormément d'éléments qui réussiront à me captiver.. puis il faut avouer que le choix du webtoon est parfait selon moi, je suis accro à ce concept et mon coeur se retrouve, je dois l'avouer, souvent à palpiter face au duo rempli d'alchimie de Hyo Ju et Jong Suk.

    Mes premières impressions

     

     

     

    HIGH SOCIETY 

    Journal de visionnement de l'été 2016 

    8 ÉPISODES VUS DONT 8 CES DEUX MOIS-CI

    Ennui, lassitude et désinvolture sont les mots parfaits pour ce drama. A vrai dire, il me donne vraiment mal à la tête. Même The Heirs aura été mieux mené. Je passe la moitié du temps d'un épisode à zapper des scènes, principalement celles sur la famille de Yoon Ha, monstrueuses à souhait, puis l'autre moitié à suivre.. avec beaucoup de désintérêt.

    Mes premières impressions

     

     

    BOSS & ME 

    Journal de visionnement de l'été 2016 

    8 ÉPISODES VUS DONT 8 CES DEUX MOIS-CI

    Beaucoup de fois Boss & Me m'aura été décrit comme un incontournable de la romance et également comme un drama Chinois à ne pas rater. Peu sûre de moi au tout départ suite au fait qu'il allait être mon tout premier drama chinois mais également premier drama au dessus des vingt épisodes, après avoir lu un bon nombre de critiques toujours plus bonnes, j'avais une énorme hâte. Mon avis est partagé ce qui est fort rare. Les épisodes pourtant courts ne me passionnent pas tant que ça même si je dois avouer qu'une fois lancée, je n'ai fais que me les enfiler. Egalement, j’apprécie beaucoup les acteurs et leur jeu mais j'avoue qu'au niveau du couple principal je suis loin d'être conquise (même si je sais que ça arrivera) alors que pourtant ce genre de romance un peu cliché aura toujours su me plaire. En revanche, le seul point qui me laissait un grand doute avant de commencer Boss & Me c'est révélé exact : la force du drama est bien les personnages féminins, remplis de fraicheur !

      

     

    MOORIM SCHOOL

    Journal de visionnement de l'été 2016

    8 ÉPISODES VUS DONT 8 CES DEUX MOIS-CI

    Au niveau de la qualité, Moorim School est une catastrophe et nous livre le contraire de ce à quoi l'on s'attendait. Avec une trame prévisible, des personnages principaux imparfaits, une école pas si spectaculaire que ça, certains personnages secondaires agaçants, il est clair que la recette de ce drama était à refaire mais pourtant j'ai aimé assister à ce désastre. En réalité, lorsque j'avais regardé les quatre premiers épisodes à sa sorti, j'avais soit détesté certaines choses ou soit elles m'avaient laissé perplexe. Je n'étais absolument pas fan des personnages de Chi Ang et Sun Deok mais absolument pas.. puis je me suis dit que pour recommencer, autant ce mettre directement dans la tête qu'il ne fallait plus que je me mette en mode « esprit critique » et maintenant tout roule !

     

     

     

    CINDERELLA AND THE FOUR KNIGHTS

    Journal de visionnement de l'été 2016

    4 ÉPISODES VUS DONT 4 CES DEUX MOIS-CI

    Il n'a absolument rien de particulier : les clichés y sont énormément présent, les personnages sont inspirés des principaux archétypes de Dramaland et le scénario n'a rien d'extraordinaire. On se lance pourtant avec plaisir dans ce drama sans désir de bonne qualité et c'est ce qui me plaît le plus avec celui-ci : c'est loin d'être brillant mais on aime, parce que ça n'est pas mauvais, c'est simplement particulier.. sans prise de tête. Son jeu n'est pas parfait et agace beaucoup pourtant, Ahn Jae Hyun et son personnage m'auront apporté beaucoup de sourires suite à ces quatre épisodes contrairement au premier lead me laissant, lui, totalement de marbre.

     

     

     

    A GIRL & THREE SWEETHEARTS 

    Journal de visionnement de l'été 2016 

    2 ÉPISODES VUS DONT 2 CES DEUX MOIS-CI

    J'aime toujours énormément la fraicheur que dégage les dramas Japonais pourtant souvent clichés à souhait mais avec celui-ci, on est plutôt face à un scénario sérieux, loin des romances scolaires ou scénario un peu tirés par les cheveux dignes des mangas les plus connus. L'histoire me plaît énormément, deux de mes sujets favoris couplés ensembles : la restauration et la cohabitation (surtout avec trois frères, ça s'annonce intéressant). Je suis absolument ravie de retrouver Yamazaki Kento dans ce genre de drama, qui est vraiment un acteur que j'aime beaucoup découvrir, laissant loin derrière ses adaptations de mangas qui poussent son talent au minimum. J'étais aussi curieuse de retrouver son duo avec Kiritani Mirei, de Heroine Disqualified, espérant également voir un jeu plus mature de cette dernière mais bon.. le cliché des dramas Japonais est malheureusement vite revenu au galop suite à son jeu un peu trop.. trop, ce qui vaudra au drama de perdre de précieux points de mon côté.

     

     

     

     MOON LOVERS

    Journal de visionnement de l'été 2016

    2 ÉPISODES VUS DONT 2 CES DEUX MOIS-CI

    On avait tous beaucoup entendu parlé de Moon Lovers, c'est le cas de le dire et.. bizarrement c'est ce qui m'a poussé à ne pas trop y prêter attention mais ma longue liste de visionnement doit y être pour quelque chose aha ! Puis, je suis tombé sur les teasers et je me suis retrouvée à regarder mon tout premier drama historique (j'aurais pu choisir mieux je le conçois) et j'ai vraiment aimé sans me retrouver charmée pour autant. Le jeu de IU ne me déçoit pas, pour le moment j'aime bien ce qui est un bon point. Le thème de la fille moderne se retrouvant dans le passé est l'un de mes préféré et je l'ai bien ressenti lors de mon visionnement. Point que j'aime beaucoup également : les princes. On est face à beaucoup de caractères différents et j'ai donc hâte qu'ils soient plus exploités. Parmi eux, d'ailleurs, Kang Ha Neul rayonne vraiment : cet acteur est un plaisir dans tous les sens possibles.

     

     


    14 commentaires
  • Mes premières impressions : Doctors

                                                             

                                                                                                    DOCTORS                                                                                                                                                                         Premières impressions | 5 épisodes vus

     


     

     Les spoilers sont entre crochés (surlignez-les pour les lire), lisez donc sans craintes.

    Puisque j'ai autant eu le droit à du passé qu'à du présent dans ce début de visionnage, je me suis dit que deux parties seraient plutôt appropriées pour donner mes premières impressions sur Doctors :

    Il y avait de fortes chances pour que dans ce drama, plusieurs épisodes soient consacrés au passé afin d'être éclairé sur certains points et j'avoue ne pas être une grande fan de ce concept, je n'accroche jamais énormément mais je suppose que je peux tout de même dire qu'ici, c'est plutôt réussi. J'ai été assez convaincu par ses versions jeunes des personnages (beaucoup plus que dans The Heirs c'est clair même si Shin Hye ne fait pas du tout gamine de seconde il faut l'avouer) et certains points étaient vraiment intéressants bien que j'avais énormément hâte de pouvoir retourner dans le présent (la toute première scène m'avait clairement mise dans l'ambiance et j'en avais l'eau à la bouche). J'étais vraiment comblée de retrouver Ji Soo dans cette première partie mais également heureuse de découvrir certains acteurs qui auront été une bonne découverte (à surveiller pour les épisodes suivants donc) ou encore réussis à attiser ma curiosité. Seulement, en découvrant Shin Hye dans ce rôle inédit, indépendant et bagarreur, ma curiosité à son sujet à vite été assouvie suite au manque de scènes de combat qui m'avait tant plus dans le premier épisode.

    Le retour dans le présent m'a tout de suite laissé une bonne impression et, deux épisodes plus tard, c'est toujours le cas. On y retrouve des personnages beaucoup plus achevés et malgré beaucoup de choses prévisibles, on se prête au jeu. Mon préféré ? Me faire des scénarios sur Hye Jong et les gars fantasmant sur elle aha ! Autant préciser que niveau histoires amoureuses, c'est assez.. ouvert ? J'arrive pas à trouver un mot convenable, ça n'est pas forcément déplaisant mais honnêtement, l'impression que l'hôpital sert d'endroit pour réunir tout le monde et montrer que tout le monde aime tout le monde [j'arrive même plus à compter combien de gars sont attirés par Hye Jeong] est vraiment présente. [J'ai craqué pour le patient boss, pour Ji Soo, pour le hoobae ayant joué dans Descendants of The Sun mais, j'ai particulièrement craqué pour Yoon Do incarné par l'un des mes oppa favoris. Par contre du côté du professeur, c'était vraiment pas le cas. Désolé Ajusshi, ni ton âge, ni ton physique ne me déplaisent : c'est juste que ça colle pas.] Mais, et vous dans quel camp être vous ? Concernant le scénario, il est surement nettement moins complet mais j'aime laisser tout reposer sur les épaules des personnages. Pour finalement parler de Shin Hye, j'arrive ici à apprécier son jeu d'acteur et son personnage me plaît assez même s'il n'a rien de surprenant. Honnêtement, ça fait plaisir de voir que depuis Pinnochio, elle arrive enfin à s'en sortir d'elle-même et non pas grâce à son nom dans des dramas.


    Je dirais que dans Doctors à l'inverse de beaucoup de dramas, tout n'est pas fait pour s'enfiler encore et encore les épisodes ou à se ronger les ongles pour avoir la suite : les dernières scènes ne me laissaient pas la bouche grande ouverte et les previews ne me donnaient pas envie de claquer mon ordinateurs dans tout sens.. et pourtant, j'ai continué à me les enchaîner, appréciant cette histoire vraiment sympathique. Point plutôt mitigé de mon côté : treize ans d'ellipse c'est vraiment énorme, à la fois je peux comprendre car lors du passage dans le passé, les personnages sont vraiment jeunes et qu'il faut du temps pour rentrer dans la médecine mais au final, les adultes du passés ne semblent pas du tout mais alors pas du tout avoir changés et certains éléments comme les sentiments et la haine devraient avoir énormément diminués voir s'être effacés car lorsque l'on s'approche de la trentaine, on acquérir tout de même un minimum de maturité. Pour faire simple, j'aurais trouvé ça plus crédible (bien que ça le soit tout de même si on s'intéresse à l'aspect global) si l'ellipse avait été moins longue.. huit ans peut-être ?

     

     


    5 commentaires