•                                                               LUX                                                                                                                  Tome 2 | Onyx


     

    « – Dis-le. – Dire quoi ?

    – Dis-moi ce que tu m’as dit plut tôt. – Je t’aime.

    – C’est tout ce que j’avais besoin d’entendre.

    – Ces trois mots ? – Toujours ces trois mots. »

     

     

    Depuis sa rencontre avec Dee et Daemon Black, la vie de Katy a changé du tout au tout. Car si Dee est une amie adorable dotée d’un frère terriblement sexy, ils n’en sont pas moins une source d’ennuis quasi intarissable… Entre la Défense qui cherche à tout prix à savoir de quoi Daemon est capable et la mystérieuse « trace » qui poursuit Katy, le lien qui l’unit au jeune homme sera mis à rude épreuve. Un péril plus grand que celui de la vérité ? Rien n’est moins sûr…

     

    Personne n’est vraiment ce qu’il semble être. Et certains ne survivront pas aux mensonges.

     

     

     

     

    Les spoilers sont entre crochés (surlignez-les pour les lire), lisez donc sans craintes.

    Quel plaisir de pouvoir poursuivre cette saga ! Je pense ne pas me tromper en vous disant qu’elle a un effet sur moi que beaucoup de livres n'arrive pas à me procurer. J’ai l’impression de ne pas être en train de lire un livre mais bien de le vivre et ça, au dépens de beaucoup d’autres livres. Jennifer Armentrout a su trouver la bonne recette en écrivant Lux.

     

    La fin d’Obsidienne nous laissait face à un Daemon près à tout pour prouver à Katy qu’il l’apprécie bien plus qu’elle ne le croit, malgré toutes les crasses qu’il aura pu lui faire. Malheureusement pour lui, Kat n’est pas cette fille faible qui se jettera corps et âme dans ses bras. Elle compte bien le faire galérer et ça pour notre plus grand bonheur. Qu’est-ce que j’ai aimé voir l'attention que Daemon offrait à Katy. Après les événements du premier tome, beaucoup de choses ont changé et il s'avère qu'un Daemon sans limite est un Daemon très appréciable aha ! [Et cela, que ce soit lorsqu’il l’aide à maîtriser ses tous nouveaux pouvoirs, lorsqu’il la regarde de façon si possessive ou encore ce moment où il vient la rechercher dans l’eau, inquiet comme jamais mais aussi lorsqu’il lui demande pour dormir avec elle et surtout, lorsqu’il lui annonce qu’il veut faire certaines choses dans les règles. Mon Dieu dois-je vraiment continuer ?]

     

    Certains personnages feront leur entrée tandis que d’autres se montreront très effacés contrairement au premier tome. Le nouveau copain de la maman de Katy me laissait vraiment de marbre. Le voir rentrer dans la vie de Katy d’un coup m’a quelque peu chamboulé. Comme je vous l’ai dit, je suis à un point ou je vis carrément cette saga. Quandt à Blake, j’avoue que j’aurais pu être sous le charme mais Daemon est tellement supérieur face à lui, le pauvre petit ne fait pas le poids aha ! Puis, à force d'avoir relu ce livre, ce personnage commence vraiment à me sortir par les yeux.. Préparez-vous car en lisant ce second tome, vous serez face à une vraie guerre des mâles mais, je ne doute vraiment pas de vers qui votre cœur balancera. Ça ne semble tellement pas discutable… Ah bas les surfeurs californiens !

     

    Alors que dans le premier tome on aura beaucoup entendu parler de Dee et des triplés, le calme plat est vite apparu à leur propos dans ce second volume. Il est possible que j’exagère un peu, mais le simple fait qu’il n’y ait que de rares moments où Dee et Katy sont ensemble m’a beaucoup attristé. Dee est comme le petit rayon de soleil dans toutes ses sombres histoires. Quant aux triplés, je ne me souviens que d’une scène où ils étaient présents et j’avoue que j’aurais aimé voir un peu plus Ash aha.

     

    Au niveau de l’intrigue, elle est plutôt bien élaborée mais ça n’est pas pour autant qu’elle m’aura tellement plus. On remercie donc notre duo favoris d’avoir redressé la barre !

     

    Onyx me confirme que Jennifer L. Armentrout a vraiment du talent grâce à cette saga qu’est Lux et à ses personnages. Et en plus de ça, le prochain tome risque d’être explosif vu le retournement de situation que nous offre la dernière page !

     

    coup de cœur

     

     

     


     


    LES AUTRES TOMES

    cliquez sur les couvertures pour lire ma critique

     

     LIVRE DISPO EN 07/17           CRITIQUE DISPO                          NON LU                                  NON LU                   LIVRE DISPO EN 04/17

                              

     

     

     

    AUTRES LIVRES DE L'AUTEUR

    cliquez sur les couvertures pour lire ma critique

     

       CRITIQUE A VENIR            CRITIQUE A VENIR            CRITIQUE A VENIR                       NON LU                                  NON LU 

                              

     

     


    votre commentaire
  •                      OFF- CAMPUS                                                                                                    Tome 1 | The Deal


     

    « Félicitations ! Je te mets un A+ en harcèlement. »

     

    Hanna Wells a enfin trouvé quelqu'un qui ne la laisse pas indifférente. Mais alors qu'elle est très sûre d'elle dans beaucoup de domaines, elle est très mal à l'aise dès qu'il s'agit de séduction et de sexe. Si elle veut attirer l'attention de son coup de foudre, elle va devoir sortir de sa zone de confort et faire en sorte qu'il la remarque... même si pour cela il faudra qu'elle donne des cours de soutien à l'insupportable, immature et prétentieux capitaine de l'équipe de hockey en échange d'un faux rendez-vous. 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il n'y a aucun spoiler, lisez donc sans craintes. 

    Eh bien, cette lecture m'aura laissé assez confuse je dois l'avouer. J'ai traîné un peu sur internet avant d'écrire ceci, afin de voir ce que d'autres en avaient pensé avant moi et je constate que mon avis paraît beaucoup moins bon que celui des autres car dans The Deal, les éléments que j'ai le plus retenus sont le rythme assez instable qui aura manqué de me perdre ainsi que le caractère sexuel qui devient au bout d'un moment assez lourd.

     

    J'admets volontiers avoir lu ce livre d'une traite car la plume de l'auteur est assez agréable et que je n'ai relevé aucun mauvais point de ce côté. Mais comme dit plus haut, le vocabulaire loin d'être soft et les réflexions assez salaces demeurent de plus en plus lourdes au fil des pages, ce qui a vraiment eu le don de me frustrer et de ne pas avoir pu savourer ce livre au maximum. Alors qu'avant ma lecture, mon intention était de consommer chacun des tomes sans modération, j'en ressors bien moins convaincue.

     

    On peut d'ores et déjà dire que le speech de base ne partait pas vainqueur : un campus, une fille sage qui possède bien entendu un lourd traumatisme et un héros que l'on retrouve assez fréquemment, car le coup du bad boy devient assez typique de notre temps.. et encore plus celui qui, lui aussi, possède un traumatisme. Pour rester dans le cliché, elle est assez intelligente et lui est la star du hockey. Ça n'est pas compliqué de savoir ce qui va les réunir : notre grand sportif a besoin d'une bonne note pour continuer à jouer ses matchs.

     

    Il est vrai que les ingrédients restent bons malgré le manque d'originalité mais mal assemblés, ça donne rapidement quelque chose de mitigé car, je placerais The Deal dans les livres qui restent assez moyens bien que ma lecture n'a pas du tout été longue ou affligeante. Ce mauvais mélange a fait que Garrett et Hannah n'ont rien de remarquable et très vite, je finirais par les oublier même si leurs aventures ne m'auront pas totalement déplu.

     

    Pas d'appréciation qui dépassera le moyen pour ce livre, lui-même victime d'un mauvais dosage de la part de l'auteur : beaucoup trop de réflexions et de pensées salaces pour trop peu d'originalité.

     

     

     


     

    LES AUTRES TOMES

    cliquez sur les couvertures pour lire ma critique

     

                                                              NON LU                                        NON LU                                         NON LU

                

     

      


    votre commentaire
  •                                                             LUX                                                           Tome 1 | Obsidienne


     

    « – Ash va te botter le cul, Daemon.

    – Nan, elle l’aime trop pour faire ça. »

     

     

    Quand Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s’attend à tout sauf à rencontrer des voisins de son âge.

     

    Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une sœur jumelle adorable, il n’en est pas moins insupportable et arrogant ! Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d’un autre œil la froide suffisance de Daemon.

     

    Pourra t-elle encore l’éviter quand tout lui crie de s’en approcher ?

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il n'y a aucun spoiler, lisez donc sans craintes. 

    Lux est sûrement une saga dont vous avez déjà dû entendu parlé : véritable carton aux Etats-Unis, l’auteur n’ayant pas décidé de prendre pour comme héros des vampires ou des loups-garous comme on en croise souvent dans ce genre de livre. Moi-même j’en avais beaucoup entendu parler mais ne me suis jamais vraiment lancée, pour la raison la plus idiote qui soit : le temps d’attente. Obsidienne avait attiré un paquet de personnes et ça m’énervait vraiment de devoir attendre un an pour lire la suite. Je ne comprenais d’ailleurs pas les éditeurs d’attendre aussi longtemps pour les parutions françaises, surtout pour des livres de poche… Mais mon attente n’aura pas servi à rien puisque j’ai tout de même eu l’occasion de lire les deux premiers tomes d’affilée. J'ai d'ailleurs vite dévoré ce premier - et pas qu’une fois aha. C’est simple certes, mais très efficace et en premier lieu, grâce à la magnifique plume de Jennifer L. Armentrout. Je ne me lasserai définitivement jamais de ses livres !

     

    Je dirais que le résumé a bien fait son travail : je ne remercierais jamais assez les éditeurs de ne pas nous avoir directement dévoilé l'espèce de Daemon, notre héros. C'est d'ailleurs ce simple fait qui m'aura tant permis de me plonger dans le livre à 100% : J'étais à la place de Katy. J'étais perdue. L'histoire de la famille Black et de ses congénères est plutôt réussite, nous tenant en haleine. Puis, j'ai toujours eu cette impression de ne pas en savoir assez car.. Il y a tant à savoir et à découvrir.

     

    Comptant pas loin de cinq tomes, Lux nous propose des personnages que l'on a intérêt d'aimer. Heureusement, l'auteur a fait du bon boulot et nous a livré des personnages bien attachants. L'habitude m'avait fait imaginer une Katy assez fragile et sa répartie m'a donc assez surprise mais c'est bien son courage qui m'aura charmée ; une héroïne assez farouche. Son duo formé avec Dee, la sœur jumelle de notre grand ténébreux qu'il protégera coûte que coûte, fut sympathique à découvrir, m'arrachant quelques sourires. J'ai beaucoup apprécié découvrir les aspirations de Daemon, souhaitant protéger sa sœur et faisant donc tout pour éloigner Kat. Seulement, la rancœur est un sentiment assez traître. Daemon m'aura fait craquer, c'est le cas de le dire, car il est Daemon et cette simple pensée réussit à m'obtenir un sourire. De plus, si Katy et Daemon étaient des êtres vivants, je les remercierais. Merci pour avoir fait palpiter un bon nombre de fois mon pauvre cœur, qui a eu du mal à s'en remettre.

     

     

    Plus j'y réfléchis et plus je me rends compte que ce premier tome nous offre beaucoup des choses dont on a l'habitude. Ne vous méprenez pas car avec Obsidienne ça n'est pas du réchauffé, c'est tout autre chose !

     

    coup de cœur

     

     

     


     

     

    LES AUTRES TOMES

    cliquez sur les couvertures pour lire ma critique

     

      LIVRE DISPO EN 07/17          CRITIQUE DISPO                         NON LU                                  NON LU                     LIVRE DISPO EN 04/17

                            

     

     

     

    AUTRES LIVRES DE L'AUTEUR

    cliquez sur les couvertures pour lire ma critique

     

        CRITIQUE A VENIR            CRITIQUE A VENIR            CRITIQUE A VENIR                      NON LU                                NON LU 

                              

     

     


    votre commentaire
  •    UNE BRAISE SOUS LA CENDRE                             Tome 1 | Une Braise sous la Cendre


     

    « La peur est ton ennemie seulement si tu acceptes qu’elle le soit. »

     

    Laia est une esclave. Elias est un soldat. Aucun d’entre eux n’est libre.

     

    Sous l’Empire Martial, la défiance est synonyme de mort. Ceux qui ne dédient pas leur sang et leur corps à l’Empereur risquent la destruction de tout ce qui leur est cher. C’est dans ce monde brutal, inspiré de la Rome ancienne, que Laia vit avec ses grands-parents et son frère aîné. Sa famille survit comme elle peut dans les allées sombres et pauvres de l’Empire.

     

    Mais le frère de Laia est arrêté pour trahison. En échange d’aider les rebelles qui ont promis de secourir son frère, elle doit risquer sa propre vie pour jouer les espionne à l’intérieur même de la plus grande académie militaire de l’Empire. Là-bas, Laia rencontre Elias, le soldat le plus doué de l’école – et secrètement, le plus réticent. Elias ne veut qu’une chose : la liberté Lui et Laia réalisent rapidement que leurs destinées sont étroitement liées, et que leurs choix pourraient bien changer le sort même de l’Empire.

     

     

     

     

     

    Il n'y a aucun spoiler, lisez donc sans craintes.

     

    Pour être honnête, contrairement à beaucoup d’autres blogueurs, je n’avais pas du tout entendu parler de ce livre. J’ai simplement eu l’occasion de le voir dans la liste des sorties de ce mois-ci et il faut avouer que le résumé réussit facilement à convaincre. Deux jours après sa sortie, alors que je venais enfin de l'obtenir, il était le seul livre que je voulais lire (alors que le second tome de ma saga favorite était sorti le même jour). Après réflexion je me rends compte que je n’ai pas dévoré ce livre en une ou deux journées comme j’en ai très souvent l’habitude. Mauvaise chose ? Je ne pense pas. L’additivité n’était pas présente comme dans certains livres en effet, mais ça n’est pas pour autant que je n’ai pas adoré ma lecture.

     

    Laia vit avec ses grands-parents et son frère dans un empire divisé entre deux clans très opposés, les Martiaux et les Érudits. En tant qu’Érudits, ils sont limités sur beaucoup de choses. Le frère de Laia, comme beaucoup d’autres chaque jour, finit par être arrêté pour trahison. Non sans crainte, celle-ci est bien décidée à tout faire pour l’aider, même de se jeter dans la gueule du loup, ici nommé Blackcliff, une école aux allures très militaires où sont formés dès l'âge de 6 ans des Masks, soldats impitoyables de l’empire.

     

    Intriguée par cet univers, par le déroulement de ce résumé (même si j’avoue que la couverture a bien aidé également), je me suis vite retrouvée dans un monde de violence et de guerre, univers que j’aime toujours énormément découvrir. Le point que j’ai le plus apprécié dans ce livre est très clairement la double-narrationélément clef selon moi car grâce à lui on se retrouve réellement plongé dans l’univers. Il nous permet vraiment de ne pas simplement être lecteur : entre Laia, Érudite mais également esclave et Elias, Martial et soldat, nous avons vraiment l’occasion d’explorer dans les détails les différents points de vue de façon égaux, malgré l’opposition.

     

    J’ai aimé le fait qu’Elias soit souvent partagé. Malgré ce qu’il dégage, il est loin d’être sûr de lui dans certaines situations et pour lui, le fait d’essayer de survivre est la seule chose qui puisse donner un sens à sa vie, alors enfermé dans cette prison qu’est Blackcliff. Laia, elle, vers les débuts du livre, est vraiment ce qu’on appelle une trouillardene pensant que très rarement à ses actions présentes mais également futures. Le fait de se retrouver à Blackcliff lui aura, sans aucune hésitation de ma part, forgé une partie d’elle car en sortant tout récemment de ma lecture je peux dire que l’évolution est bien présente.

     

    Après l’ambiancel’évolution et la double narration, je ne pouvais pas passer au-dessus d’un autre élément qui m’aura beaucoup surprise et donné le sourire au cours de ma lecture : toutes ces choses que je n’attendais pas. Elias est loin de n’être qu’un soldat, il a une place convoitée dans cette école et c’est non sans mal qu’il l’a obtenu car il est loin d’être un élève comme les autres. Surveillé et oppressé, c’est également son passé et le fait qu’il est bien le seul à avoir un comportement humain entre les murs de Blackcliff qui m’aura fait éprouver de très bonnes choses à son égard. Aussi, des épreuves se mettront sur sa route et j’étais loin de me rendre compte, avant ou même au début de ma lecture, de leur ampleur et des conséquences qu’elles pourraient avoir. Aussi, Laia est loin d’être une jeune fille innocente et n'est pas destinée à être l'héroïne de ce livre par le hasard. Le secret sur sa famille m’aura vraiment épatée car il est vrai que je croyais vraiment qu'elle était juste un personnage qui allait se retrouver dans un sérieux pétrin à cause de sa peur et de sa fragilité.

     

    Vous êtes intrigués, j’en suis certaine. Parce qu’une braise sous la cendre est vraiment une dystopie à découvrir et à explorer.

     

     

     


     

    LES AUTRES TOMES

    cliquez sur les couvertures pour lire ma critique

     

    NON LU

     

      


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique