•    UNE BRAISE SOUS LA CENDRE                             Tome 1 | Une Braise sous la Cendre


     

    « La peur est ton ennemie seulement si tu acceptes qu’elle le soit. »

     

    Laia est une esclave. Elias est un soldat. Aucun d’entre eux n’est libre.

     

    Sous l’Empire Martial, la défiance est synonyme de mort. Ceux qui ne dédient pas leur sang et leur corps à l’Empereur risquent la destruction de tout ce qui leur est cher. C’est dans ce monde brutal, inspiré de la Rome ancienne, que Laia vit avec ses grands-parents et son frère aîné. Sa famille survit comme elle peut dans les allées sombres et pauvres de l’Empire.

     

    Mais le frère de Laia est arrêté pour trahison. En échange d’aider les rebelles qui ont promis de secourir son frère, elle doit risquer sa propre vie pour jouer les espionne à l’intérieur même de la plus grande académie militaire de l’Empire. Là-bas, Laia rencontre Elias, le soldat le plus doué de l’école – et secrètement, le plus réticent. Elias ne veut qu’une chose : la liberté Lui et Laia réalisent rapidement que leurs destinées sont étroitement liées, et que leurs choix pourraient bien changer le sort même de l’Empire.

     

     

     

     

     

    Il n'y a aucun spoiler, lisez donc sans craintes.

     

    Pour être honnête, contrairement à beaucoup d’autres blogueurs, je n’avais pas du tout entendu parler de ce livre. J’ai simplement eu l’occasion de le voir dans la liste des sorties de ce mois-ci et il faut avouer que le résumé réussit facilement à convaincre. Deux jours après sa sortie, alors que je venais enfin de l'obtenir, il était le seul livre que je voulais lire (alors que le second tome de ma saga favorite était sorti le même jour). Après réflexion je me rends compte que je n’ai pas dévoré ce livre en une ou deux journées comme j’en ai très souvent l’habitude. Mauvaise chose ? Je ne pense pas. L’additivité n’était pas présente comme dans certains livres en effet, mais ça n’est pas pour autant que je n’ai pas adoré ma lecture.

     

    Laia vit avec ses grands-parents et son frère dans un empire divisé entre deux clans très opposés, les Martiaux et les Érudits. En tant qu’Érudits, ils sont limités sur beaucoup de choses. Le frère de Laia, comme beaucoup d’autres chaque jour, finit par être arrêté pour trahison. Non sans crainte, celle-ci est bien décidée à tout faire pour l’aider, même de se jeter dans la gueule du loup, ici nommé Blackcliff, une école aux allures très militaires où sont formés dès l'âge de 6 ans des Masks, soldats impitoyables de l’empire.

     

    Intriguée par cet univers, par le déroulement de ce résumé (même si j’avoue que la couverture a bien aidé également), je me suis vite retrouvée dans un monde de violence et de guerre, univers que j’aime toujours énormément découvrir. Le point que j’ai le plus apprécié dans ce livre est très clairement la double-narrationélément clef selon moi car grâce à lui on se retrouve réellement plongé dans l’univers. Il nous permet vraiment de ne pas simplement être lecteur : entre Laia, Érudite mais également esclave et Elias, Martial et soldat, nous avons vraiment l’occasion d’explorer dans les détails les différents points de vue de façon égaux, malgré l’opposition.

     

    J’ai aimé le fait qu’Elias soit souvent partagé. Malgré ce qu’il dégage, il est loin d’être sûr de lui dans certaines situations et pour lui, le fait d’essayer de survivre est la seule chose qui puisse donner un sens à sa vie, alors enfermé dans cette prison qu’est Blackcliff. Laia, elle, vers les débuts du livre, est vraiment ce qu’on appelle une trouillardene pensant que très rarement à ses actions présentes mais également futures. Le fait de se retrouver à Blackcliff lui aura, sans aucune hésitation de ma part, forgé une partie d’elle car en sortant tout récemment de ma lecture je peux dire que l’évolution est bien présente.

     

    Après l’ambiancel’évolution et la double narration, je ne pouvais pas passer au-dessus d’un autre élément qui m’aura beaucoup surprise et donné le sourire au cours de ma lecture : toutes ces choses que je n’attendais pas. Elias est loin de n’être qu’un soldat, il a une place convoitée dans cette école et c’est non sans mal qu’il l’a obtenu car il est loin d’être un élève comme les autres. Surveillé et oppressé, c’est également son passé et le fait qu’il est bien le seul à avoir un comportement humain entre les murs de Blackcliff qui m’aura fait éprouver de très bonnes choses à son égard. Aussi, des épreuves se mettront sur sa route et j’étais loin de me rendre compte, avant ou même au début de ma lecture, de leur ampleur et des conséquences qu’elles pourraient avoir. Aussi, Laia est loin d’être une jeune fille innocente et n'est pas destinée à être l'héroïne de ce livre par le hasard. Le secret sur sa famille m’aura vraiment épatée car il est vrai que je croyais vraiment qu'elle était juste un personnage qui allait se retrouver dans un sérieux pétrin à cause de sa peur et de sa fragilité.

     

    Vous êtes intrigués, j’en suis certaine. Parce qu’une braise sous la cendre est vraiment une dystopie à découvrir et à explorer.

     

     

     


     

    LES AUTRES TOMES

    cliquez sur les couvertures pour lire ma critique

     

    NON LU

     

      


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 9 Avril à 20:13

    Ce livre me tente beaucoup! Ton article m'a donné envie de découvrir Laia et Elias, ainsi que leur univers !

      • Lundi 10 Avril à 10:19

        Dans ce cas, j'espère vraiment avoir des retours de ta part lorsque tu l'auras lu ((:

      • Lundi 10 Avril à 19:33

        Yep, il est sur ma liste des livres à lire ;)

    2
    Lundi 1er Mai à 11:16

    J'ai fini le livre hier et j'ai adoré ma lecture. L'histoire nous tiens en haleine jusqu'à la fin et j'ai apprécié les situations réalistes. L'auteur n'a laissé aucun détail de côté dans son univers et tous les personnages sont travaillés, même ceux qui sont secondaires ! :)

    Il me tarde de lire le deuxième tome !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :