• Avis Global : Paradise Kiss

     

    PARADISE KISS

    2011│Japon│114 min.
     


     

    Yukari Hayasaka est une lycéenne qui prépare les concours d'entrée qui lui permettront d'entrer dans une université de renom. Elle n'est pas vraiment intelligente mais essaye tant bien que mal d'avoir de bonnes notes pour satisfaire sa mère qui suit ses études de très près et avec beaucoup de sévérité. Son père, lui, n'est jamais à la maison à cause de son travail.

    Et puis, un jour, elle rencontre dans la rue des gens un peu hors du commun, et avec des percings partout et qui la regardent comme une sorte d'Élue. C'est ainsi qu'elle fait la connaissance d'Isabella et de Nagase Arashi. Après s'être évanouie dans la rue, ils emmènent Yukari malgré elle dans leur Quartier général : l'atelier de couture Paradise Kiss. C'est alors qu'on lui explique que l'équipe de Paradise Kiss doit réaliser une robe pour le concours de mode de leur école d'art, et, selon eux, Yukari a tous les atouts d'un mannequin. C'est LA personne qui est faite pour porter leur œuvre. Mais le fait est que Yukari est partagée entre devenir mannequin, idée qui, au départ, ne lui plaisait pas vraiment, et le fait de répondre aux attentes de sa mère en ce qui concerne l'université.

      


      

              Kitagawa Keiko • Yukari Hayasakaa              → Matatki • Buzzer Beat • Dear Friends • Sailor Moon • Roomnate                       Mukai Osamu • George Koizumi                      → SPEC: Close S: Saigo no Keikan I • S: Saigo no Keikan II                                    Yamamoto Yusuke • Hiroyuki Tokumuri       → Host Club (F) • Host Club (D) • Hana Kimi • GTO • Yamada-kun                       Igarashi Shunji • Isabella                                  → Hana Kimi • Answer                                                                                                       Oosawa Aya • Miwako Sakurada                      → Vampire Heaven • Kaito Royale                                                                                   Kaku Kento • Arashi Nagase                       a    → The Secret Message • Q10 • N no tame ni • Clover

      


      

    Il n'y a aucun spoiler, lisez donc sans craintes. 

    Paradise Kiss est un film que j'ai dû voir une bonne dizaine de fois - ce qui est plutôt rare pour un film asiatiquecharmée par l'histoire, les personnages mais surtout l'ambiance générale retrouvée tout au long.

     

    Cette adaptation du célèbre manga portant le même nom m'aura clairement surprise parce que bien qu'il y ait la formule « adapté du manga d'Ai Yazawa », l'orientation de l'histoire et des personnages est très différente. On y retrouve les bases de l'histoire et un quelque chose de plus qui fait que l'on ne se retrouve pas face à une pâle copie. C'est principalement ce que j'ai aimé. Pourquoi faudrait-il toujours tout respecter après tout ?

     

    En vous écrivant mon avis sur le film, je ne vous donnerai que cela et rien d'autre. Aucune comparaison. Selon moi, chaque adaptation a sa part d'indépendance. Elle n'a pas a être conforme, les acteurs ne doivent pas forcément être similaires aux personnages connus sur le papier. On y découvre donc une Yukari peu sûre d'elle, contrôlée par les dires de sa mère ; une Yukari banale qui ne rêve pas de briller, juste de ne pas décevoir. J'ai aimé son caractère et ses mimiques. Keiko a vraiment réussi à la rendre réelle à mes yeux. Il y a tellement de différences entre elle et l'équipe de Paradise Kiss qu'on doit suivre son adaptation et son évolution au sein du groupe. Avec Paradise Kiss, on se retrouve un peu dans un monde haut en couleur et original, comme nous le montre les personnages tels que Isabella, qui a d'ailleurs été interprété à la perfection par un homme vraiment douéMiwako qui garde cet air enfantin et créatif ainsi qu'Arashi qui n'a malheureusement vraiment rien eu d'exceptionnel à mes yeux. George interprété par Mukai Osamu était un personnage plutôt pas mal et original (j'ai du dire ce mot dix fois depuis de le début). Bien qu'on s'attende à un George haut en couleur et excentrique on trouve un George plutôt spécial qui est tout à fait crédible, pas de surplus, un personnage comme il faut. Les personnages secondaires n'ont pas été assez présents mais il faut des limites, que le réalisateur a su poser. Le film ne possèdent pas de longueur notable et inclure bien plus les personnages secondaires dans le scénario aurait été de trop. La romance, un triangle amoureux qui n'en ai d'ailleurs pas un, était certes peu présente mais ça nous convient amplement car ces scènes sont vraiment bien réussite.

     

    J'ai totalement adoré la fin, je n'aurais jamais pu espérer mieux. Une belle conclusion pas trop précipitée. On aime savoir que ce n'est pas la fin et que tout peut décidément arriver.

     

     

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :